Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Flash info

Le Brésil, c'est fini pour nous...

Une décision soudaine et qui ne nous apparenait pas mais qu'on a dû suivre. Bref, on est de retour sur Montpellier, content de nous rapprocher de nos familles et amis, mais avec un petit goût d'inachevé quand on pense à notre aventure brésilienne et une affection certaine pour ce pays. Une chose est sûre, on y retournera!

Tu Cherches Quoi?

Au rythme de Belem...

The WeatherPixie

Carrière de petite voix!

Me voilà maintenant star de la télé belémoise, enfin... ma voix et mon charmoso accent français!!
Je vous laisse découvrir França.pa (à chercher dans le volet déroulant "CATEGORIAS")
Eh, y a même certaines paires d'oreilles qui me reconnaissent!...

Cocktail de fruits, joli joli!

Bien aidés par la diversité et l'exotisme des fruits ici, on a testé plusieurs combinaisons dont on vous souffle la composition...
  • mangue pomme kiwi
  • pastèque menthe
  • ananas menthe
  • ananas basilic
  • mangue passion
  • mangue ananas
  • banane orange passion
  • banane pomme passion
  • banane kiwi
  • mangue coco passion
N'oubliez pas les glaçons! Et qu'est-ce qu'on dit? Merci les Agros!!

Bem-vindos e boa viagem!

On rempile pour l'Amérique du Sud, mais dans un autre pays qui, pour défier nos bosses bien roulées de globetrotteurs, fait exception au monopole de l'espagnol dans la région! Donc nouvelle langue, mais aussi nouvelle culture: un sacré patchwork avec, il paraît, des pièces portant des couleurs bien de chez nous... On reste aussi collé à la chaleur tropicale, mais que l'on expérimente cette fois au cœur des tropiques, juste sous l'équateur. Et puis on s'était déjà échoué sur un territoire de plus de 4000 km de long, mais cette nouvelle histoire se corse là encore: il faut remettre autant de km dans la largeur! Bref, le brésil annonce beaucoup d'inconnu et un peu de familier, mais de toute façon un cocktail inédit, et dieu sait si les cocktails brésiliens sont réputés!...

Une grande nouveauté tout de même: on s'est déjà envolé pour quelques temps mais jamais sans date de retour! Quel sentiment étrange de partir sans savoir combien de temps, sans connaître le prochain retour... et c'est une précieuse consolation que de découvrir vos réactions enthousiasmées quand résonne le nom du Brésil! Voyager pour nous n'a jamais rimer avec s'éloigner, d'où l'envie presque immédiate de rentrer, d'où le désir de vous accueillir, d'où le besoin de vous avoir toujours d'une certaine façon avec nous, d'où ce blog!

Voici toute notre amitié dans les rouages du net pour vous amuser, vous intriguer, vous balader, vous allécher, ou encore vous étonner! On compte sur vous pour nous faire partager aussi vos réactions, vos vies et vos envies...

 

8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 20:15

C'est une légende, beaucoup de monde, des tonnes de paillettes et de plumes, de la samba, des strings, du spectacle, une grosse fête… mais c'est pas aussi simple que ce qu'on s'imagine!


Ce n'est pas un carnaval de rue où tout le monde fait ce qui lui passe par la tête. C'est un sport national, et comme tout sport national, le carnaval a droit à son stade: le Sambodrome! Une longue avenue rectiligne bordée de gradins en béton. A une extrémité, l'entrée des chars et des artistes, et du milieu j'usqu'à à l'autre extrémité, les jurys.

 

sambodromo.jpg

Car ici le carnaval est une compétition où s'affrontent les écoles de samba d'une même ville. Il y a même plusieurs divisions dans le championat! Ces écoles, ce sont au départ des associations de quartier,qui donnent vie à leur défilé grâce à leurs propres moyens matériels et humains. Bon, visiblement Rio est devenu tellement célère, que là-bas le carnaval est moins démocratique et plus sponsorisé qu'avant, mais Belém reste dans la pure tradition du on-fait-ce-qu'on-peut-avec-ce-qu'on-a.


Le défilé d'une école, c'est beaucoup de règles à respecter et beaucoup de rôles à incarner. Pas facile à saisir pour la non initiée que je suis, catapultée au milieu de brésiliens qui sont tombés dedans quand ils étaient petits! Pour ne pas être trop larguée et comprendre un peu mieux dans quelle aventure je me suis embarquer les yeux fermés, j'ai fait quelques recherches et posé quelques questions. Alors voilà, petite présentation technique…

  1. La concentration. En d'autres termes, la préchauffe! Juste avant de défiler, toute l'école se rassemble, commence à chanter d'anciennes sambas, pousse son cri de guerre et se laisse inonder par l'adrénaline du public en délire…
  2. Démarrage du défilé. Chaque école de samba a une heure pour parcourir le Sambodrome et se voit pénalisée si elle ne respecte pas le sablier. Le temps, c'est des points! Alors comme chaque minute compte, il parait qu'il y a de grands chronos parsemés tout au long de l'avenue.
  3. La Comissão de frente. C'est la ligne de front de l'école de samba: c'est nous!! Entre 12 et 20 (nous sommes 18) danseurs professionnels (ah ça, c'est ce que dit wikipedia!) qui exécutent une chorégraphie sensée reprendre le thème de la chanson de l'école. Cette commission d'ouverture est toujours et obligatoirement le premier groupe du défilé. Derrière, les autres rôles suivent dans n'importe quel ordre.
  4. Les chars, montés sur des axes en métal et constitués de structures en bois, plastique ou polystyrène, poussés obligatoirement par la force humaine. Les plus grands chars jamais vu au Brésil faisaient 13m de haut et 60m de long!
  5. Le maître de salle et la porte-drapeau. C'est un couple qui doit présenter de façon gracieuse la bannière de l'école. Généralement, ils portent des costumes inspirés des habits de gala du 18ème siècle.
  6. La Batteria qui est en fait un orchestre de percussions. Elle accompagne la samba de l'écle et donne le rythme au défilé. (on espère de tout cœur qu'ils ne se laisseront pas trop emporter par l'excitation du moment et qu'ils n'accélèreront pas la cadence, sinon on va mourir!). Elle est accompagnée de son maestro qui a abandonné sa baguette et les mène à coups de sifflet!
  7. La Reine de la batterie, mais aussi la marraine, la muse et la princesse sont des personnes de la communauté mise en avant par l'école et qui défile donc devant la Batteria.
  8. La Vieille Garde. Elle regroupe des danseurs de samba plus anciens, à qui on donne une position d'honneur et de beaux costumes de gala.
  9. L'interprète, aussi nommé l'entraineur (ce n'est autre que notre cher CDO des Agros). C'est lui qui pousse la chansonnasse (habitez au-dessus d'une école de samba qui répète tous les jours depuis décembre et vous verrez si ce suffixe n'est pas mérité!?) dans le micro. C'est celui qu'on entend le plus mais tous ceux qui défilent doivent chanter!


Chacun des groupes ou personnages que je viens de vous présenter fait l'objet d'un jugement. Mais plein d'autre choses aussi: la vitesse et la forme d'avancement du défilé (les différents groupes qui composent l'école doivent donnée l'impression de n'être qu'un), l'animation des gens (on n'est pas obliger de danser la samba mais il faut bouger), l'interaction entre la chanson et les participants, la vision globale de l'école, le synopsis qui présente le thème choisi pour les paroles de la samba, la samba (mélodie, paroles, richesse musicale, qualité linguistique…), les percussions (maintien de la cadence, créativité, harmonie avec le chant)… Ca en fait des choses!

Je mène l'expérience in vivo samedi prochain, le 13. Pour l'instant, comme on est la dernière école à défiler, notre Concentration est prévue à 5h du mat!! Et avec la ponctualité brésilienne, qui sait à quelle heure on va défiler... Laisser moi juste le temps de récupérer et puis promis je vous envoie mes impressions!

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Le Brésil en fêtes
commenter cet article

commentaires

Christine 10/02/2010 15:36


Ben dites donc !
aprés le Cirio , encore un événement de foule qui doit valoir le coup
la prochaine fois que nous viendrons à Belem ce sera pour le carnaval (enfin , cela dépendra du récit que vous nous en faites aprés l'avoir vécu)


Aline 08/02/2010 22:06


...et des vidéos!! Bon courage, ça va être dur physiquement, mais trop chouette de participer à ça (chuis sûre que c'est vachement plus dur que la course de pirogues, qui dure 2mn30!).