Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Flash info

Le Brésil, c'est fini pour nous...

Une décision soudaine et qui ne nous apparenait pas mais qu'on a dû suivre. Bref, on est de retour sur Montpellier, content de nous rapprocher de nos familles et amis, mais avec un petit goût d'inachevé quand on pense à notre aventure brésilienne et une affection certaine pour ce pays. Une chose est sûre, on y retournera!

Tu Cherches Quoi?

Au rythme de Belem...

The WeatherPixie

Carrière de petite voix!

Me voilà maintenant star de la télé belémoise, enfin... ma voix et mon charmoso accent français!!
Je vous laisse découvrir França.pa (à chercher dans le volet déroulant "CATEGORIAS")
Eh, y a même certaines paires d'oreilles qui me reconnaissent!...

Cocktail de fruits, joli joli!

Bien aidés par la diversité et l'exotisme des fruits ici, on a testé plusieurs combinaisons dont on vous souffle la composition...
  • mangue pomme kiwi
  • pastèque menthe
  • ananas menthe
  • ananas basilic
  • mangue passion
  • mangue ananas
  • banane orange passion
  • banane pomme passion
  • banane kiwi
  • mangue coco passion
N'oubliez pas les glaçons! Et qu'est-ce qu'on dit? Merci les Agros!!

Bem-vindos e boa viagem!

On rempile pour l'Amérique du Sud, mais dans un autre pays qui, pour défier nos bosses bien roulées de globetrotteurs, fait exception au monopole de l'espagnol dans la région! Donc nouvelle langue, mais aussi nouvelle culture: un sacré patchwork avec, il paraît, des pièces portant des couleurs bien de chez nous... On reste aussi collé à la chaleur tropicale, mais que l'on expérimente cette fois au cœur des tropiques, juste sous l'équateur. Et puis on s'était déjà échoué sur un territoire de plus de 4000 km de long, mais cette nouvelle histoire se corse là encore: il faut remettre autant de km dans la largeur! Bref, le brésil annonce beaucoup d'inconnu et un peu de familier, mais de toute façon un cocktail inédit, et dieu sait si les cocktails brésiliens sont réputés!...

Une grande nouveauté tout de même: on s'est déjà envolé pour quelques temps mais jamais sans date de retour! Quel sentiment étrange de partir sans savoir combien de temps, sans connaître le prochain retour... et c'est une précieuse consolation que de découvrir vos réactions enthousiasmées quand résonne le nom du Brésil! Voyager pour nous n'a jamais rimer avec s'éloigner, d'où l'envie presque immédiate de rentrer, d'où le désir de vous accueillir, d'où le besoin de vous avoir toujours d'une certaine façon avec nous, d'où ce blog!

Voici toute notre amitié dans les rouages du net pour vous amuser, vous intriguer, vous balader, vous allécher, ou encore vous étonner! On compte sur vous pour nous faire partager aussi vos réactions, vos vies et vos envies...

 

13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 20:39
Voilà un petit cadeau pour commencer l'année. Les filles me diront que c'est plutôt un cadeau pour les mecs mais c'est bien plus que ça, c'est une étape très importante de votre initiation à la culture brésilienne!

Fantasme pour eux et objectif pour elles! Si vous voyiez toutes ces nanas qui hantent les salles de sport... pour perdre des kilos? pfff, réaction typique de l'européenne. Non, pour faire gonfler leurs cuissots (à ce stade, c'est le terme approprié) et leur "boum boum": terme brésilien explosif pour désigner nos fesses, ou plutôt les réactions qu'elles inspirent?...

Bref, je vous offre aujourd'hui les Mulheres Frutas: les femmes fruits! Et laissez-moi vous présenter la plus connue et très admirée: Mulher Melanciaaaaaaa....

melancia.jpg
Alors en français, ça donne la femme pastèque, ce qui est tout de suite moins sexy, donc je vous prierais de vous mettre au portugais.

Notre chère Mulher Melancia est fière de ses 120 cm de tour de hanches. Un peu trop Bleu-Blanc-Belge à mon goût mais il parait que les hommes l'interpellent pour savoir s'ils ne pourraient pas croquer dans sa pastèque... Bouh, rien que d'y penser, j'ai la chaire de poule!

Bon, il y en a bien d'autres, avec des noms plus ou moins évocateurs: pomme, fraise, melon, papaye, betterave, jaquier... Et elles sortent d'où? Elles sont nées du phénomène du Funk brésilien, au début des années 2000. Rien à voir avec ce qu'on appelle funk chez nous, c'est ça: funk brésilien! Et comme ça se danse avec le boum boum, ces femmes aux mensurations avantageuses se sont vite faites remarquer... Quand elles dansent le funk, ça donne ça, avec un subtil séisme 9 sur l'échelle de richter centré sur leur boum boum:

melncia.jpg
Vraiment "gostoooooso" comme ils disent ici avec une voix de lover. Au plus c'est rond et au plus ça borde, au plus ils adorent! Inutile de vous dire que nous, les françaises, on n'a pas trop de succès ici. Un jeune brésilien m'avait bien expliqué qu'on avait beau être jolies, on n'était pas franchement "appétissantes". Eux qui se régalent de beignets gras et de riz-flageolets, rien d'étonnant!

Par contre, je mets en garde ces messieurs très intrigués par le phénomène Mulheres Frutas, par pur intérêt de la culture brésilienne bien sûr, il faut se méfier de certains fruits qui ont une belle apparence mais vous réserve une drôle de surprise à l'intérieur...

Ainsi, notre funky salade de fruits brésilienne a accueilli depuis peu la Mulher Banana, Paulo pour les intimes!

0--14867731-GDV-00.jpg
Je crois que je ne regarderai plus jamais mes fruits de la même façon!...

Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 14:07
Voilà une sélection de plusieurs vidéos pour que vous puissiez mettre du son et des images sur mes histoires!

La première remonte à août dernier, quand on a visité Rio pour la première fois. En étant à Rio, Pierrot le libéro a insisté, disant qu'on ne pouvait pas passé à côté de ce temple du Brésil, de cette référence mondiale: le Maracana! En plus, ça tombe bien, il y a un bon match du championat brésilien: Flamingo (la grande équipe de Rio) -Corintians (de Sao Paulo je crois).
Vous connaissez tous ma passion vicérale pour le foot, c'est dire combien je dois être amoureuse!... Nous voilà donc au coeur du stade, mieux: au coeur de la Raça, un des plus grand club de suporters de Flamingo. Et c'était géant! Ne me demandez pas de vous raconter le match, j'ai rien vu rien compris, mais je pourrais presque chanter avec eux! Quand ils sautent tous ensemble, le béton du stade devient guimauve sous nos pieds et l'espace d'un instant on s'inquiète à l'idée que le stade a plus de 50 ans, mais on se laisse vite porter par l'ambiance!
Ils ont chanté de toute leur voix déjà pendant environ 1 heure avant que les joueurs rentrent sur le terrain et ils n'ont pas arrêté une seconde tout au long du match. Là, Flamingo vient de marquer! Je vous laisse apprécier le délire...




Rio toujours, mais lors de notre dernier passage avec mes parents. La répétition de l'école de samba de Portela qui prépare depuis longtemps déjà le prochain caranaval.
Voilà pour commencer une idée de la complexité de la samba: le haut du corps flotte, souriant et détendu, alors que les jambes convulsent! C'est tout simplement hallucinnant!...


Et puis la grande découverte dans cette répétition, c'est leur formation de percussions et surtout les gesticulations de son chef d'orchestre qui a remplacer la traditionnelle baguette par un sifflet...


Revenons maintenant en Amazonie. Petite escale rapide à Belém pour vous montrer la marée humaine du Cirio...


Et là, je vous embarque sur le bateau entre Santarem et Belém, juste pour essayer de vous donner une idée de l'ampleur de l'Amazone. N'oubliez pas qu'on est encore bien loin de son embouchure!



Et pour finir, démonstration du décrochage de barque du vendeur de crevette accroché à notre bateau. Ses panniers sont vides et sa pirogue s'est remplie à ras bord d'autres choses. Il est temps de larguer les amarres et de ramer de retour vers sa cabanne qui doit être bien loin maintenant!...


PS: ça y est, l'album photo "Brésil en Famille" est en ligne!
Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 01:08

Un dimanche matin, dans le fourmillement du marché de la Place de la République, le coin des dessinateurs... Quelques mots échangés au hasard avec l'un des artistes et voilà qu'il m'invite à m'asseoir. 3 coups de crayons, 2 glisses de pinceau et me voilà passée de l'autre côté du miroir: moi version fiction!
Séduits?
Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 00:30

Le verdict est tombé hier: pas de visa et pas de travail au Secrétariat de l'environnement.


Simple, net, tranchant. Epuisant, injuste, déstabilisant.


Laisser moi vous résumer toute l'histoire...

  • Décembre 2008: Je lance les dés, tombe sur la case chance et je tire une carte qui me dit "vous rencontrez par hasard le responsable environnement de la ville d'Ananindeua qui vous offre un job". Bingo!
  • Janvier à avril 2009: Prise de fonction non officielle. Au black quoi!
  • Janvier à avril: Radotage de longue halène aux oreilles de mon ex-futur chef pour la rédaction d'un contrat de travail et le remplissage de 2 formulaires.
  • Mars: Documents préparés et juste à imprimer mais mort inexpliquée de l'ordinateur de mon chef et destruction de mes précieux documents.
  • Fin avril: 1 jour avant mon départ pour les vacances en France, dépôt de mon dossier à la représentation du Ministère du travail à Belém. Inextrémiste!
  • 21 mai: Le fonctionnaire de Belém a enfin réussi à glisser mon dossier dans une enveloppe pour l'envoyer à Brasilia. Bravo! Oh rage, oh désespoir...
  • Juin: Bataille quotidienne à coups de visites à la délégation du travail de Belém et surtout à coups de téléphone à Brasilia. Motivation indispensable pour résister aux interminables attentes téléphoniques et pour s'acharner chaque jour. Au plus on se sent insupportablement insistant, au plus on est "efficace".
  • 23 juin: 1st level, you win!! Ma demande de visa de travail est enfin enregistrée dans la base de données de Brasilia. Ne vous animez pas trop vite, ça veut seulement dire qu'ils vont enfin commencer à ouvrir mon dossier pour analyser ma demande. Délai minimum: 30 jours.
  • 1er juillet: Fin définitive de mon visa de touriste, début de mon séjour "payant" au Brésil. Et oui, ici on a le droit d'être immigré clandestin si on paye environ 3€ par jour!
  • 14 juillet: Fête nationale française mais aussi commémoration des 50 jours que je viens de passer sans un seul signe de vie de mon ex-futur patron (c'est celui qui nous avait amené dans sa maison familiale sur l'île de Marajo). Il ne répond pas à mes coups de fils, ni à ceux de Pierre, ni à mes mails. Vous avez dit bizarre? Et que dire des 3 mois ou 4, je ne sais même plus, où je n'ai pas mis les pieds au Secrétariat!? Plutôt déroutant, carrément louche même. Ils veulent de moi ou pas?
  • 27 juillet: GAME OVER. Réception d'une lettre de Brasilia (datée du 6 juillet!) qui explique que mon cas ne rentre pas dans les cases. La loi a prévu le coup pour les étrangers qui veulent travailler dans le privé et ceux qui veulent travailler dans un institut de recherche public ou une université. Elle n'interdit pas les étrangers de travailler dans les organes publics, comme mon Secrétariat, mais elle ne les y a jamais autorisés non plus. En bref, la loi dit ni oui ni non, alors c'est non!

Aaaaahhhhhhhh!! C'est pas rageant ça!?? Faut vraiment être dingue pour vouloir travailler dans ce pays! 8 mois d'attente et de bataille pour un retour à zéro. Même pas, pire: pour un aller directement en prison, sans passer par la case départ, et avec une amende pour se libérer de cette situation.


Bon, au moins je suis enfin fixée sur une chose: je ne travaillerai pas au Secrétariat. Par contre, tout est à recommencer. D'abord d'autres démarches de demande de visa: on va exploiter le filon du pacs brésilien, mais ici il est tellement difficile d'obtenir des informations fiables sur les procédures à suivre que ça nous promet encore de sacrées (més)aventures. Ensuite, repenser mon séjour ici: recherche de boulot ou d'une formation par correspondance, who knows?

Bien vide et bien paumée la Laurette...

Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 20:26

Laissez-moi vous dévoiler, mesdames messieurs, la grandeur de l'homme qui partage ma vie. Il est le tout premier à marquer l'histoire de cette façon et c'est à la loyale qu'il a conquis ce titre au sein de l'Académie. Ladies and gentlemen, il est grand, il est fort, il est beau. Je vous parle là de l'histoire et non des moindre, oui: de l'histoire de Belém do Pará, quartier Reduto. Je vous parle aussi de l'Académie, la célèbre, la jalousée Compania Athletica, cette fantastique salle de sport. Il arrive, il est là sous vos yeux, représenté par son emblème, son trophée, j'ai nommé: Pierre Dhorne, Champion du premier tournoi de squash Catégorie C!!!


(Ovation dans la salle)

 


Jamais je n'aurais imaginé être aussi bien accompagnée!

Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 13:21

J'espère, messieurs mes chers lecteurs, que non seulement vous n'avez pas oublié que le 8 mars dernier était le jour international de la femme, mais qu'en plus vous avez honoré dignement les belles qui font tourner votre petit monde...


Ici, ils ne plaisantent pas avec ça! Même les vendeurs du carrefour en bas de chez nous, spécialisés dans le DVD pirate porno (mais où s'arrête le vice!?) ont troqué leur marchandise pour des roses. Oh, juste l'espace d'une journée, mais rien d'anodin tout de même!...


En arrivant au bureau ce lundi, nous avions toutes sur notre table non pas des fleurs mais carrément une petite plantouse: un mini rosier. Très mignon: des minis tiges, des minis feuilles, des minis fleurs pour des.... des grandes femmes!


Mon amour Pierrot, lui, ne s'est pas encore trop mis à la brasiou-attitude de ce côté-là. Remarquez, les brasilian lovers, ça me tente pas trop. Si pour vous, homme ou femme, "couple" rime avec aliénation de l'individu, fusion irréversible tant du point de vue spirituelle que physique, jalousie chronique et excessive, roulage de pelle en public visant chaque fois à battre votre précédent record de longévité, reniement de vos potos, fin des soirées endiablées, sorties entre couples mais discussion unisexe genre concours de la critique la plus acerbe sur sa moitié, ...


Avouez les mecs que ce n'est pas très alléchant tout ça, hein? A la longue, même le string à paillette de la brésilienne ne doit plus suffire à vous faire supporter tout ça, non? Alors raison de plus pour flatter et adorer les minettes de chez nous!
Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 23:42

Impressionnant non?

Je vous garantis que je garde l'œil sur le bidou de mon amour de maigrichon!

Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 23:27

Cette espèce de brésilien n'est pas farouche, ici elle n'est pas rare non plus mais, pour nous, elle est assez intrigante et même un peu absurde. Le brésilien en week-end à la plage est sédentaire, presque complètement enraciné à la chaise de sa paillote. Le brésilien en week-end à la plage a faim et soif, il doit même avoir très faim et très soif parce qu'il ne fait que se rassasier et s'étancher toute la journée. D'ailleurs, le brésilien en week-end à la plage est très organisé: il se déplace avec sa glacière taille régiment, remplie de packs de bière ou de bouteilles de vodka. Le brésilien en week-end à la plage est là pour ne pas se fatiguer, n'aime pas transpirer et sait que le soleil est dangereux pour la peau; alors il ne pratique aucune activité physique ou cérébrale, sur le sable ou sur sa chaise: ni foot, ni raquette de plage, ni livre, ni jeux de société... Le brésilien en week-end à la plage est venu pour voir la mer, alors quand celle-ci se retire, le brésilien en week-end à la plage fait déplacer sa table et sa paillote pour suivre la marée! Tout un poème ce brésilien en week-end à la plage, une belle caricature que je vous offre!...

Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 13:13
Je n'ai pas de grande théorie mais juste le fruit de mes observations, des résultats empiriques pour vous élaborer une hypothèse sociobiologique...

La question de départ: pourquoi tant de langueur entre les tropiques? Cela se retrouve chez tous les peuples des différentes terres à ces latitudes, quel que soit le continent. Mélanésiens, Laotiens, Africains du centre, Guyanais... et Brésiliens du nord! La même flemme, la même facilité à profiter du moment présent (un point au moins dont nous ferions bien de nous inspirer!), la même créativité dans le comment-en-faire-le-moins-possible, la même absence de temps et de soucis avec les formules qui vont avec (pas de problème mon frère, bo pen nyang, 'sta chegando), la même capacité à tuer le temps sans rien faire... Bon sang mais pourquoi??? Oh là!... je sens déjà que votre tempérament d'hommes des zones tempérées vous rattrape. Du calme, j'y viens...

Alors, j'ai une petite idée à vous soumettre. Ca m'est venu après qu'on ait acheté un jasmin et qu'on l'ait installé sur notre balcon pour le faire grimper aux barreaux... La pauvre plante: en plein cagnard et en plein vent! Mais malgré tout, ses 2 tiges principales prennent 10 à 15 cm par jour!!! A ce rythme là, comment voulez-vous que les gens soient dynamiques??

Je m'explique... Reprenons une théorie bien connue: "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Et bien, avec l'énergie de Dame Nature c'est pareil, tout simplement! Dans nos grandes villes où il ne suffit jamais de 24 h pour une journée, les gens pompent tant d'énergie que les petites plantouses n'ont que les miettes pour tenter de grandir un peu. Ici, c'est l'inverse! Les plantes ont profité que l'homme se cramait au soleil pour lui proposer un deal: un bon coin d'ombre contre une bonne dose d'énergie. Et le tour est joué: des gens flemmards entourés par une végétation luxuriante!

Je vais peut-être lancer un nouveau mouvement écologique tiens... mon slogan sera "pour une planète plus verte, levez le pied!" Qui adhère?
Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 20:00


"Santo Expedito, o Santo das causas urgentes" Et bien voilà un Saint qui a su s'adapter à la vie moderne des gens pressés!

Pour ceux que ça intéresse, j'ai récupéré sa carte "de visite" pendant le Círio, où sont indiqués tous les détails de la prière, des paroles à adresser à Santo expedito au nombre de Notre Père et d'Avé Maria à enchaîner! Mais ça ne vous sera peut-être pas très utile... Tellement moderne ce Santo Expedito, que pour les cas "impossibles, urgents et désespérés", il a même un site web!! www.santoexpedito.com.br

Repost 0
Published by Laure & Pierre - dans Trucs & anecdotes
commenter cet article